Les tendances mode de l’automne-hiver 2016-2017

Couleurs, matières, it pièces prêt-à-porter, mix à effectuer : on vous dit tout ce qu’il faudra adopter cet hiver pour être pile dans la tendance. Suivrez le guide !

Nouvelle saison rime avec nouvelles tendances. Et même s’il est évidemment impossible de renouveler toute sa garde-robe – et d’ailleurs pas forcément utile ! –, les pièces surgissantes et tendances repérées sur les podiums éveillent forcément notre curiosité. Que trouvera-t-on dans les rayons de nos enseignes préférées cet hiver ? Quelles sont les silhouettes que nous aurons envie d’adopter ? Que garde-t-on dans notre dressing ? Le point avec Claire Rémy, Responsable Style prêt-à-porter Femme chez Carlin.

Les bonnes couleurs
Pour cette prochaine saison, cap sur les couleurs solaires épicées et gourmandes d’hiver, du curcuma jusqu’aux teintes ambrées roussies comme la cassonade.
On mise aussi sur les verts olive et bronze, les bruns denses et profonds, de l’acajou jusqu’à l’ébène.
Plus flashy, le rose fuchsia devient le nouveau rouge. Même si le carmin couture continue de nous sublimer.
Egalement dans la palette de cet hiver, les violines, mauve, orchidée et purple. Le bleu nuit, encré comme le nouveau noir.
Enfin, les métallisés couleurs, avec l’or assombri et mordoré, qui seront absolument sublimes notamment pour les fêtes de fin d’année.

Les combos couleurs à envisager
Les neutres chauds et gourmands s’intensifient avec la continuité des rouges, ou s’adoucissent avec les teintes pastel.
Les roses et violines s’associent quant à eux avec les gris urbains cendrés, acier et kaki. Les plus audacieuses mélangeront les violines encrés profonds avec les jaunes safranés.
Les clairs d’hiver, joliment lactés, jouent plutôt l’innovation avec des accents vifs artificiels, azur, lemon, aqua, corail…
Les sombres diurnes aux tonalités forestières sont quant à eux à électriser de vifs radiants : or noir, bleu électrique ou plus floral (rose et violine).

Les imprimés stars
Winter wild jungle. On fait place aux motifs léopard et zèbre, seuls ou mixés avec des fleurs en multiples variations de techniques : imprimés, façon jacquard, dévorés… Et on décline aussi avec l’accessoire.
Prince de Galles et tartan d’hiver. Ils sont cet hiver atténués dans des teintes plus traditionnelles de beiges grisés, et s’encanaillent avec des jeux d’échelle en version costard ou maxi manteau.
Les motifs patchés s’amusent en multiples versions : folk, narratifs et campus vintage.
Sensuel velvet. La “veloursmania” est plus que jamais là ! Souple et soyeux, moiré, ras, le velours s’affiche sur vêtements et accessoires cet hiver.
Jacquard. Esprit floral ou géométrique (manteau, veste, jupe, robe), plus soir voire opulent dans un esprit ornemental art nouveau, le jacquard est lui aussi de la partie.
La fleur demeure, et se maximise même cet hiver.
La brillance. Elle rayonne à travers les lamés couleurs, le lurex et le cuir glamour vinyl. Sans oublier le satin du soir.
Les constellations d’étoiles font aussi leur star au rayon des imprimés.

Les tendances à suivre
Cet hiver, on mise sur une silhouette au caractère affirmé. On aime :
– L’ampleur oversize des années 80, en version street outdoor confortwear ou plus pointue façon tailoring. On aime le “power shoulder” : la carrure se renforce avec des épaules marquées.
– L’esprit victorien : les envolées romantiques, les volants en finition sur la maille esprit rétro ou sur les blouses et robes bohèmes font partie intégrante du dressing d’hiver. Sans oublier les manches ballons ou bouffantes au charme rétro pour des hauts sur maille angora, popeline et crêpe de soie.
– Avec l’influence du streetwear, on adopte le maxi sweat-shirt en version tunique ou la mini-robe à porter jambes nues ou avec un jean skinny.
– L’extra long façon années 90 revient en force. La silhouette se rallonge alors et dessine une ligne élancée, le manteau devient long pour s’associer aux robes et jupes aux nouvelles longueurs également. Les bas de jambes de pantalons et même de manches exagèrent aussi démesurément leur longueur.

Top des pièces à adopter
– Coté pardessus : le manteau long XXL, la doudoune en ville, le power blazer.
– En haut : on mise sur l’esprit corset, la blouse néo-victorienne voire col montant esprit collerette, et le bustier pour le soir qu’on envisagera cependant de plus en plus en journée.
– En bas : le porté bretelles et le pantalon masculin cool. On adopte aussi la slip-dress longueur années 90 et la jupe asymétrique.

Ce qu’on garde de la saison passée
– Le trench fluide et long, la parka bi-matières, le blouson néo-aviateur, le bomber, le manteau Teddy fausse fourrure moutonnée, la veste denim plus oversize années 90 et le blazer velours,
– Le pantalon masculin large 7/8ème ou long, le jean flare, la taille haute et le pantalon jogger de ville,
– La jupe tube en maille, la jupe pencil et la coupe plissée longueur midi, revisitée imprimée ou en lamé,
– La robe bustier et la robe en cuir,
– La robe et la blouse romantiques néo-victoriennes,
– Le pull chaussette et le long façon tunique,
– Le top asymétrique.

3 “looks good” pour la rentrée automne-hiver 2016-2017
Le style gipsy, avec une touche rock vintage : un jean taille haute coupé flare avec bas effiloché et patchs fantaisies à associer avec un haut, jeu d’épaules découvertes et blouson en daim vintage raccourci. On accessoirise avec des sandales esprit 70’s à hauts talons rectangulaires ou avec des boots pointues, et une boucle d’oreille pendentif dépareillée.
Pour une version plus “dark” : une robe longue en dentelle transparente longueur asymétrique ou en mousseline fleurie à porter superposée sur un short ou un jean skinny, avec un blouson sans manches. Aux pieds, des boots pointues ou des godillots plus 90’s.

Le style masculin/néo-victorien : un costume d’homme avec des volumes XXL mixée avec une blouse plastron volantée. Le tout à accessoiriser d’une paire de derbies ou de boots à bouts pointus.

Le style street couture : une chemise d’homme déstructurée ou de longueur asymétrique avec un sweat et une jupe pencil en cuir. A compléter avec des sneakers urbaines et un mini sac banane.

Vous avez tous les secrets : à vous de jouer !

Les coupes de cheveux qui rajeunissent

Quand on sait que quelques coups de ciseaux peuvent facilement nous faire perdre des années et une mauvaise coupe nous donner 10 ans de plus, on se dit qu’il serait dommage de se priver des conseils d’une spécialiste en la matière pour faire (enfin) les bons choix.

Écouter ses envies et observer son visage
Pour rajeunir, le choix d’une bonne coupe est important et doit prendre en compte le look global, la forme du visage et surtout la qualité des cheveux. Parce qu’avec l’âge, la densité des cheveux diminue, les pro conseillent souvent de raccourcir les longueurs. Mais couper ne veux pas dire « tout » couper. Il suffit parfois de 10 cm en moins pour faire toute la différence.

Si les cheveux ont un beau volume et une matière toujours jeune, on peut envisager de conserver des cheveux sous les épaules passé 40 ans, voire 50. A condition toutefois de ne pas toujours devoir les attacher en permanence. Nombreuses sont les adeptes du chignon, qui camoufle des longueurs trop fines. Certes, il a beaucoup de classe, mais est aussi le symbole d’une femme qui a peur de vieillir sans ses cheveux longs. Il ne faut pas voir les cheveux courts comme une perte, mais comme une nouvelle étape de la féminité.

Passer au court ?
Si vraiment vous souhaitez les couper sans trop savoir quoi faire, optez pour un carré mi-long. Ainsi, vous êtes certaine de ne pas faire d’impair, puisqu’il s’adapte au plus grand nombre. Le carré, c’est LA coupe intemporelle par excellence, un grand classique qui traverse les époque et les âges sans prendre une ride. A l’inverse, les coupes à la garçonne ou cheveux très longs, doivent être bien dosés pour s’adapter à la forme du visage. Ils peuvent en effet marquer les traits ou tasser une silhouette, et donc la vieillir.

Pensez aussi à la frange. Bien dosée, elle fait très femme et ne durcira pas le visage. Surtout, elle peut camoufler les rides apparentes. Sur les côtés de la tête en revanche, mieux vaut aérer la coupe pour apporter de la lumière au visage.

Viser la perfection
Plus on avance dans la spirale de l’âge, et plus il est important de faire appel à un coiffeur-visagiste expérimenté. Il pourra dire après précision quelle est la coupe la plus adaptée au un visage donné afin que celui-ci paraisse plus jeune. Quelle qu’elle soit, elle se doit d’être parfaitement entretenue. Finis les racines sales, les soins régulièrement zappés, les coupes défraichies et les racines apparentes. On laisse la tendance grunge aux jeunes femmes, pour tendre vers le glamour et l’ultra-féminité.

Le secret d’une bonne coupe ? Ramener du volume et du mouvement dans la chevelure avec un dégradé et des effets coiffé/ décoiffé, surtout au niveau des mèches qui encadrent le visage. Il faut que ça bouge!

Merci à Charlotte Catherin, Directrice du centre de formation Dessange.

Prêtes à changer ? Retrouvez le top des coupes de cheveux qui rajeunissent.

On vous donne aussi nos idées de coupes pour visages ronds ainsi que les tendances coupes de cheveux de la saison.

Pliage de serviette en forme de plume

Le pliage de serviette, rien de tel pour décorer votre table de salle à manger sans se mettre en frais. On adore modèle simplissime et vraiment original. Un petit lien de laine colorée pour fixer le marque-place et maintenir ce joli pliage de serviette en forme de plume. Spéciale dédicace pour les amateurs de littérature ! Vous pouvez agrémenter votre pliage de serviette d’un joli marque-place à imprimer gratuitement sur Prima.fr. Réalisé ici avec une serviette en lin rose tendre, ce pliage se fait aussi très bien avec une serviette en papier, pour peu qu’elle soit d’un format et d’une épaisseur assez conséquents. Si vous avez de petites serviettes, avec ce même pliage vous obtiendrez de plus petites plumes. Que vous pourrez glissez debout dans le verre dans ce cas-là, pourquoi pas ?